Bitcoin : L’assureur Axa accepte désormais les paiements en monnaie virtuelle

juin 11, 2022 | By David T. | 0 Comments

Le marché des cryptomonnaies s’est récemment développé, au point que les entreprises classiques commencent à le prendre au sérieux. Actuellement, plusieurs institutions financières traditionnelles commencent à s’ouvrir au traitement des cryptomonnaies. Pour l’instant, la plupart des compagnies d’assurance s’attendent à être payées en monnaie fiduciaire.

Toutefois, un nombre croissant de fournisseurs acceptent les paiements en cryptomonnaies. Ils proposent même la possibilité d’offrir un large éventail de types d’assurance. À titre d’exemple : la santé, l’automobile, les bâtiments et la responsabilité civile… C’est le cas de l’assureur Axa. En effet, AXA a récemment rejoint un flot d’entreprises qui ont introduit la possibilité d’acheter leurs produits avec des bitcoins.

Bitcoin : brève définition

Le bitcoin, souvent décrit comme une cryptomonnaie, une monnaie virtuelle ou une monnaie numérique, n’est autre qu’un type d’argent entièrement virtuel. Il s’agit, en effet, d’une version en ligne de l’argent liquide. Vous pouvez l’utiliser pour acheter des produits et des services. À l’heure actuelle, les entreprises commencent à s’intéresser à son influence croissante et commencent à l’accepter comme un moyen de payement. Son utilisation s’étend dans plusieurs secteurs d’activité.

L’AXA Suisse et les monnaies virtuelles

En avril 2021, la branche suisse du géant européen de l’assurance AXA a annoncé qu’elle commencerait à accepter les paiements virtuels principalement le bitcoins. À l’heure actuelle, les clients d’AXA peuvent donc payer tous les produits d’assurance non-vie avec cette monnaie virtuelle qui est le bitcoin. Cela concerne notamment l’assurance automobile, la cyberassurance ainsi que l’assurance de protection juridique.

En effet, la nouvelle crypto monnaie sera convertie en francs suisses au moment de l’achat. Cela se fait généralement par le biais du fournisseur de services de cryptomonnaie Bitcoin Suisse. Ce qui signifie que l’assureur ne portera pas de bitcoin dans son bilan. C’est pour cela que le Bitcoin Suisse facturera une commission. Environ 1,75 % sur le calcul des taux de change Bitcoin/francs suisses sera facturé.

Il est à rappeler que l’assureur AXA avait déjà adopté, par le passé, la technologie blockchain, difficile à pirater. Ceci a été mis en place dans le but de soutenir un système d’authentification des informations. Cependant, il s’agira de la première expérience de l’entreprise avec les cryptomonnaies. Dans le cas où le fournisseur n’accepte pas les cryptomonnaies autres que le bitcoin, l’assureur AXA a indiqué qu’il pourrait être ouvert à la possibilité d’ajouter d’autre monnaie virtuelle à l’avenir.

Vous pouvez également consulter notre article sur l’accord météo 5g. Cet article vous présente les méfaits pour les prévisions météorologiques.

Le fonctionnement général du bitcoin

À vrai dire, le bitcoin est une forme de monnaie numérique qui peut être utilisée pour payer des biens et des services partout où elle est acceptée. En principe, son fonctionnement ressemble généralement à la façon dont les monnaies fiduciaires sont utilisées pour le commerce.

Toutefois, au lieu d’être contrôlé par une banque centrale pour certifier son authenticité et sa légitimité, le bitcoin repose sur un système décentralisé. Cela signifie qu’aucun système central ne contrôle la monnaie. Au contraire, un collectif d’individus indépendants offre sa propre puissance de calcul pour surveiller, examiner et approuver les transactions.